GPS Perray-Vaucluse

Réduire la taille du texteAgrandir la taille du texteImprimer la page

Rechercher

Retour à l'accueil

Vous êtes ici : AccueilActualitésL’EPS Maison Blanche sélectionné par la Fondation Falret pour conduire une étude comparative inédite sur la représentation et les pratiques liées au voisinage chez les personnes souffrant de troubles psychiques

L’EPS Maison Blanche sélectionné par la Fondation Falret pour conduire une étude comparative inédite sur la représentation et les pratiques liées au voisinage chez les personnes souffrant de troubles psychiques

Vie des partenaires

Publié le 25 mai 2016

Ce que l’on sait : L’accès au logement pour la personne vivant avec un trouble psychique représente une étape majeure pour son intégration dans la collectivité. Au niveau international comme au niveau national, l’attention portée à l’articulation entre « voisinage et santé mentale », héritée des community studies des années 80,  se concentre en grande partie sur la thématique du trouble de voisinage et de sa prévention. Au niveau clinique, de nombreux travaux illustrent comment certaines expressions psychiques rendent difficile la vie en collectivité, comme la personnalité paranoïaque ou le syndrome de Diogène. Toutefois, bien que le voisinage représente un enjeu majeur pour l’intégration dans un logement, et notamment dans les logements sociaux en milieu ordinaire, peu d’études ont abordé cette question d’un point de vue positif, et notamment de la perspective du résident lui-même.

Une étude pour objectiver l’enjeu de  la santé mentale dans le contexte du voisinage : Dans le cadre de son appel à projets « Maladies psychiques et pratiques de l’accompagnement », qui vise à soutenir des travaux favorisant la lutte contre la stigmatisation et l’exclusion ainsi qu’à faire émerger la recherche-action dans le domaine de l’accompagnement social, la Fondation Falret a retenu le projet « Voisiner et santé mentale » proposé par le laboratoire de recherche de l’EPS Maison Blanche sur une idée d’Aurélien Troisoeufs et de David Sauzé, membres de l’équipe. La Fondation Falret a alloué un budget de 30 000€  pour financer l’étude.

 

Le projet comparera le point de vue des personnes vivant avec un trouble psychique avec celui des autres habitants en milieu urbain, en axant l’étude sur les représentations et les pratiques quotidiennes du voisinage et de son accompagnement. On entend par « voisiner » le travail relationnel engagé par les personnes dans l’environnement social d’un lieu d’habitation donné, selon des règles, codes et pratiques spécifiques. Il s’agira donc de renseigner les pratiques et les représentations de voisinage des personnes vivant avec une maladie mentale et des types de relations engagées avec l’environnement, et de les comparer à celles de personnes vivant dans le même milieu mais sans trouble psychique avéré.

Toute l'actualité

Groupe Public de Santé Perray-Vaucluse - 91360 Epinay-sur-Orge
contact : webmaster-internet@gpspv.fr

http://www.perray-vaucluse.fr/toute-l-actualite/actualite-53.html